19 mars 2012

Crystal Fighters - Star Of Love




Première review d’album, grosse pression quoi. Il faut un album écoutable par tous, assez nouveau et après quelques recherches, (au moins trente secondes), je me suis dit qu’on s’en foutait, que l’album était bon et que commencer par un bon album ça ne pourra donner qu’une bonne review. 

Alors tant pis pour ceux qui connaissent déjà, tant pis pour ceux qui pensent qu’on n'innove pas sur ce coup-là,  Star Of Love est un des meilleurs albums de la décennie et je n’exagère pas quand je dis ça (et pour ceux qui se demandent NON ce n’est pas objectif, mais ce n’est pas ce qu’on nous demande.)

Quoiqu’il en soit pour ceux qui sont malheureusement passés à côté de Star Of Love je vous en conjure, réparez cette erreur ou allez-vous faire foutre. Dans cet album aux sonorités relativement nouvelles et audacieuses on arrive à retrouver un son qui nous accompagne dans chacune de nos humeurs, de nos émotions, sur le trajet pour aller chercher le pain ou alors en tondant son parquet.

De la non moins connue Xtatic - Truth (chef d’œuvre du genre), a I Love London en passant par In the summer on a de quoi pleurer, planer (qu’on s’entende bien planer ici au sens légal du terme), et vouloir péter son monde en se disant que oui, finalement oui il y a un putain d’espoir pour les générations futures et qu’on arrivera à faire passer autre chose que du Guetta en soirée.
Pour ceux qui nous suivent dans ce combat, et qui ont compris l’importance de la musique dans l’évolution humaine, bienvenue dans Suck My Disk.

Parce qu’on est sympa après tout.

Et parce qu'on est pas cohérent, on vous balance le remix de Hey You écrit par Pony Pony Run Run pour montrer qu’en plus de faire un album monstrueux, on peut aussi faire des bons remix quand on s’emmerde.




Trash'